CCR 2018 entre la Nouvelle-Calédonie, la France et le Vanuatu : 9 projets financés.

38 M VT pour le secteur de l’éducation et de la francophonie accordés par la Commission mixte 2018 de la convention de coopération régionale Nouvelle-Calédonie, France, Vanuatu

Le 22 juin 2018, l’ensemble des partenaires de la convention de coopération régionale Nouvelle-Calédonie, France, Vanuatu se sont réunis au Centre Culturel JM Tjibaou à Nouméa pour approuver les projets à financer cette année dans le cadre de cet accord.

La délégation du gouvernement de Vanuatu était menée par l’honorable Premier Ministre, M. Charlot Salwai Tabimasmas, accompagné du Ministre de l’Education, de la Formation et de la Francophonie, M. Jean-Pierre Nirua, ainsi que des directeurs du secteur de l’éducation.

Pour le Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, étaient présents le Président du Gouvernement, M. Philippe Germain, ainsi que la Membre du Gouvernement en charge de l’Education et de l’enseignement supérieur, Mme Hélène Iekawé.
La République française était, quant à elle, représentée par le Haut-Commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, M. Thierry Lataste, ainsi que par l’Ambassadeur de France au Vanuatu, M. Gilles Favret.

JPEG - 215.2 ko
Les délégations de la France, de la Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu réunies pour la commission mixte au centre Tjibaou à Nouméa.
©Ambassade de France au Vanuatu

La réunion de la commission mixte a permis de valider 9 projets pour un montant total de 38 millions de VT dans le secteur de l’éducation, de la formation et de la francophonie, secteurs de concentration de ce partenariat depuis 2017 et jusqu’en 2020 comme l’a indiqué l’Honorable Premier Ministre du Vanuatu dans son allocution d’ouverture.

Pour 2018, la majorité des projets se situent particulièrement dans l’enseignement supérieur et sont orientés autour des 3 piliers sur lesquels repose la construction de l’université nationale, soit l’accès à une formation supérieure de qualité, la structuration de la recherche et le transfert des compétences ainsi que l’innovation linguistique. Il s’agit ainsi d’appuyer l’allocation de bourses de Master et doctorat, la création d’un centre de langues, le lancement d’une nouvelle filière de licence en sciences de l’environnement d’ici 2020, l’équipement du centre documentaire de l’IFEV, mais aussi d’équiper les laboratoires de sciences de plusieurs établissements secondaires et de soutenir les actions culturelles francophones organisées par l’Alliance française de Port-Vila.

Lors de la rencontre, une présentation a également été réalisée sur le financement FICOL qui va permettre de financer la réalisation de plusieurs projets d’infrastructures, dont un bâtiment pour le campus universitaire national, le relais de la Francophonie ainsi que la nouvelle caserne des pompiers de l’aéroport de Bauerfield.
Cette réunion a enfin été l’occasion pour les deux chefs de Gouvernement du Vanuatu et de la Nouvelle-Calédonie de revenir sur les points clés de l’accord-cadre de coopération bilatérale signé le 3 mars 2017, lequel compte 11 secteurs dont l’éducation et la formation continue, la santé, l’aviation civile, le commerce, l’enseignement supérieur, la francophonie, la fiscalité, la fonction publique, les transports maritimes, l’aménagement du territoire et la météo. Il a été proposé par le Président du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie d’y ajouter la culture, le sport ainsi que l’environnement.

Dernière modification : 26/06/2018

Haut de page