Deux projets français d’un montant global de 140 millions de vatus pour renforcer l’offre de formations de l’Université nationale de Vanuatu (UNV) et établir un partenariat renforcé entre l’UNV et l’Agence universitaire de la Francophonie.

Le 10 mai 2023, l’ambassadeur de France au Vanuatu, le président de l’Université nationale de Vanuatu, le Directeur général du ministère de l’éducation et de la formation et la directrice régionale adjointe de l’Agence universitaire de la Francophonie ont clôturé un premier projet sur l’employabilité des étudiants de l’Université nationale de Vanuatu. Dans la foulée, ils lançaient un nouveau projet pour un montant global cumulé de plus de 140 millions de vatus.

Financé par le Fonds de solidarité pour les projets innovants, les sociétés civiles, la francophonie et le développement humain du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (FSPI), le premier projet a permis au cours des deux dernières années d’atteindre quatre objectifs principaux :

1. mener une évaluation statistique et renforcer le niveau d’employabilité des étudiants de l’UNV. Des actions de sensibilisation à l’entreprenariat, avec l’aide de l’Association V-LAB, ont ainsi pu être proposées à plusieurs centaines d’étudiants et un bilan statistique fiable a été mené par Pacific Consulting limited au bénéfice de l’université et des institutions qui doivent l’intégrer dans les années à venir. Ce bilan a permis d’identifier le niveau d’employabilité global des anciens étudiants de l’UNV et des institutions partenaires et, ainsi, d’apporter des réponses à des questions cruciales dans la définition des formations académiques à développer en priorité dans les années à venir (combien d’anciens étudiants ont aujourd’hui un emploi, quel est leur niveau salarial, quel type d’emploi occupent-ils et dans quelle mesure leur formation a-t-elle été adaptée à leurs occupations professionnelles actuelles) ;

2. développer les deux premières formations universitaires dispensées par l’Université nationale de Vanuatu indépendamment de toute coopération universitaire extérieure : des études de faisabilité et le développement de plaquettes académiques ont été réalisés pour ces deux futurs diplômes universitaires, respectivement en Résilience climatique et action humanitaire (RCAH) par l’entreprise de consultance Human Capacity Development Int. (HCDI) et en Technologies de l’information et de la communication (TIC) par l’entreprise Engineering Business Services (EBS) Ltd. Les premières micro-unités du DU RCAH sont déjà dispensées et le prochain projet FSPI permettra de financer la mise en place intégrale des deux diplômes ;

3. accompagner le processus d’intégration à l’UNV de trois institutions éducatives : l’Institut de formation des enseignants du Vanuatu (IFEV), l’Institut de Technologie du Vanuatu (ITV) et le Collège agricole du Vanuatu (VAC). L’IFEV a depuis intégré l’UNV devenant ainsi la première faculté de cette jeune université, l’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) ;

4. renforcer la visibilité de l’UNV avec la mise en place d’une charte graphique et d’une véritable stratégie de communication.

Outre le déploiement des deux diplômes universitaires, Résilience climatique et action humanitaire et Technologies de l’information et de la communication, le nouveau projet FSPI permettra sur les deux prochaines années de renforcer le partenariat entre l’UNV et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Concrètement, il s’agit de permettre à l’ensemble des étudiants de l’UNV de bénéficier gratuitement des formations dispensées par l’AUF et de renforcer ainsi leur compétence globale, notamment en matière de rédaction, de compétences informatiques et d’entreprenariat.

Dernière modification : 24/05/2023

Haut de page