Lancement de l’opération Castor 2013 pour la rénovation d’un centre de santé à Tongoa

JPEGLe 13 février, l’opération Castor 2013 a officiellement commencé avec l’arrivée du navire le « Jacques Cartier » à Port-Vila et la signature d’un protocole d’accord entre l’UNELCO et le Ministère de la Santé. Cette année l’opération Castor va rénover un centre de santé sur l’île de Tongoa.

La France au service des communautés isolées

Menées chaque année au Vanuatu, les opérations « Castor » de rénovation d’établissements publics scolaires ou de santé impliquent une étroite coordination entre les Forces Armées de Nouvelle-Calédonie (FANC), l’ambassade de France, le gouvernement du Vanuatu, les communautés locales et différents partenaires associés. Leur objectif est de remettre sur pied, en un mois, un établissement public, améliorant ainsi les conditions d’accès des communautés à l’éducation ou aux soins.

En 2013, le chantier consistera à rénover le centre de santé de Silimauri sur l’île de Tongoa (SHEFA). Le transport du matériel nécessaire aux travaux et des militaires chargés de leur réalisation se fera à bord du bâtiment de transport léger le « Jacques Cartier » de la Marine Nationale française. Avant de se rendre à Tongoa, le Jacques Cartier a effectué une courte escale à Port-Vila, le 13 février, afin d’embarquer les membres de la Vanuatu Mobile Force qui participeront à cette opération. Au total, la rénovation du centre de santé de Silimauri sera entreprise par une quarantaine d’hommes du Régiment d’Infanterie de Marine du Pacifique de Nouvelle-Calédonie (RIMAP-NC), douze hommes de la Vanuatu Mobile Force (VMF) et six militaires néo-zélandais intégrés à l’unité de génie de la VMF, ainsi que deux techniciens de la compagnie d’électricité franco-vanuataise UNELCO chargés de l’installation de la nouvelle alimentation électrique du centre de santé.

JPEGLe Jacques Cartier effectuera une opération de « plageage » à Tongoa afin d’y débarquer les matériaux de construction et les véhicules de chantier. Les hommes pourront alors commencer le chantier et vivre pendant quatre semaines une expérience très enrichissante avec les communautés locales conformément à l’esprit de cette opération : tisser des liens de solidarité en améliorant les conditions de vie des communautés isolées du Vanuatu.

L’opération Castor est financée dans le cadre de la Convention de Coopération Régionale signée entre la France, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et le Vanuatu. Les matériels nécessaires à ce projet ont été identifiés lors de missions préparatoires sur place puis achetés à Nouméa, pour un coût total d’environ 7,5 millions de vatus (plus de 63 000 euros). JPEG

En outre, le Ministère de la Santé a permis l’installation d’un nouveau système d’adduction d’eau pour le centre de santé. De leur côté, les communautés locales ont apporté leur contribution, en débroussaillant les chemins d’accès et en mettant à disposition des espaces de stockage sûrs pour le matériel.

Un projet de développement aux multiples acteurs

Afin de donner une plus grande envergure à cette opération, l’ambassade de France a invité des partenaires à y apporter leur concours.

La société UNELCO s’est jointe à l’opération Castor en fournissant gracieusement un groupe d’alimentation électrique hybride (solaire/diesel) pour le fonctionnement du centre de santé. Le coût de ce système électrique est estimé à 4 millions de vatus (33 700 euros). Pour cette contribution, une convention a été signée le 14 février entre le Ministre de la Santé, M. Don Ken, et le Directeur de l’UNELCO, M. Philippe Mehrenberger, en présence de l’Ambassadeur de France, M. Michel Djokovic.

Différentes associations de Nouvelle-Calédonie participent aussi à cette opération avec des dons de matériel scolaire ou médical. C’est le cas de Solidarité Tanna, du Rotary Club et de « Pikinini Nouvelle-Calédonie ». Ces différents intervenants contribuent, par leurs efforts et leur bonne volonté, à la réussite des opérations Castor.

L’inauguration des bâtiments rénovés, prévue le 13 mars, donnera lieu à une grande cérémonie à Silimauri. Cette manifestation sera certainement chargée d’émotion, puisqu’il s’agit de la dernière mission du « Jacques Cartier » qui aura contribué au succès de sept opérations Castor depuis 2007.

En dehors des escales prévues dans le cadre de l’opération Castor 2013, le Jacques Cartier effectuera une escale à Luganville, du 15 au 17 février, à l’occasion de laquelle la population pourra visiter le bord, entre 14h et 17h.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page