Portraits de femmes du Vanuatu (1/4)-Loti Joe

A l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, le 8 mars prochain, L’Ambassade vous propose de découvrir quatre portraits de femmes brillantes qui contribuent à faire le Vanuatu d’aujourd’hui.

Pour le premier portrait, nous partons à la rencontre de Loti Joe, la jeune joueuse de 20 ans représente le futur de l’équipe féminine de Volley-Ball. Elle a remporté la médaille d’or aux derniers mini-jeux du Pacifique, avec Linline Matuatu, la porte-drapeaux de la délégation du Vanuatu.

JPEG
Lotie Joe (droite) après sa victoire en finale des derniers mini-jeux du pacifique avec Linline Matauatu (gauche) et Debbie Masauvakalo (manager, milieu)

Loti, pouvez-vous nous raconter un petit peu votre parcours personnel jusqu’à aujourd’hui ?

J’ai commencé à jouer au Volley quand j’avais à 11 ans à l’école Suango de Mele. Cela m’a plu et j’ai commencé à suivre tous les entraînements pour enfants le vendredi en ville. En 2010, j’ai été sélectionné avec une autre fille pour aller disputer les jeux interprovinciaux en Nouvelle-Calédonie, où nous avons gagné la médaille d’or. En 2012, nous y sommes retournées et à nouveau, nous avons été championnes.

A domicile, nous avons ensuite remporté face à la Nouvelle-Zélande un tournoi de qualification pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2014 à Nanjing. Malheureusement, nous sommes tombées dans une poule très difficile avec l’Allemagne, l’Australie et une autre équipe africaine. Bien que nous n’ayons pas pu remporter un seul match, cela été une expérience très enrichissante.

A mon retour, une des joueuses de l’équipe première est tombée enceinte, et j’ai été appelée pour jouer avec Linline Matauatu et participer au World Tour en Chine.
En 2015, j’ai participé aux Jeux du Pacifique en Papouasie Nouvelle-Guinée, mais nous avons perdu en finale contre les Samoa Américaines.

Ensuite, Miller Pata est tombée à son tour enceinte, et j’ai rejoint l’équipe première, où j’ai eu la chance de voyager beaucoup pour participer à des compétitions plus relevées. Nous sommes allées en Australie, en Thaïlande, au Vietnam et en Chine.
Cela nous a permis de beaucoup progresser et de gagner la médaille d’or aux Mini-Jeux du Pacifique en 2017.

Pensez-vous que le fait d’être une femme vous a rendu les choses plus compliquées ?

Non, puisque je fais partie d’une équipe féminine. Et tout comme pour l’équipe masculine, il est très difficile d’intégrer l’équipe première. Il faut viser l’excellence, s’entraîner beaucoup et savoir s’imposer une discipline stricte pour atteindre cet objectif.
De mon côté, j’ai décidé d’arrêter l’école pour me concentrer uniquement sur le Volley Ball.

JPEG - 19.4 ko
Loti Joe aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2014 à Nanjng

Que pensez-vous de la situation des femmes dans la société Ni-Vanuatu ?

C’est difficile pour moi de parler de la situation en générale. Mais d’après mon expérience, je voudrais encourager tous les jeunes, garçons et filles, qui ne travaillent pas ou qui ont arrêté l’école assez tôt, à venir s’entrainer, à s’investir dans le sport, afin de peut-être avoir la chance de voyager.
Pour les filles, je pense qu’il n’est pas incompatible de mener une vie de famille et de sportive. L’exemple en est avec Linline et Miller, qui sont toutes les deux à la fois maman et de grandes championnes.

Lors de la finale des derniers mini-jeux, il y avait beaucoup d’attentes et de pression sur vos épaules, car vous jouiez à domicile et vous étiez favoris, comment avez-vous géré cette pression ?

Avec Linline, on avait conscience que c’était la finale, que tout le Vanuatu s’attendait à ce qu’on gagne cette médaille d’or. On s’est parlé franchement, sachant qu’il faudrait être très concentrées et très impliquées pour ne laisser aucune chance à l’équipe des Îles Salomon.
Nous étions très contentes car durant nos matchs à l’étranger, nous n’avons jamais nos supporters avec nous. Jouer et gagner devant notre public nous a fait très plaisir. On espère que cela donnera davantage de confiance aux plus jeunes

Qu’avez-vous accompli dont vous êtes le plus fier ?

Avec notre victoire aux Mini-Jeux, j’ai reçu 250 000 Vatus de la part du gouvernement, et avec cet argent, j’ai pu aider mon père à rembourser le prêt qu’il avait contracté pour acheter un bus

Un grand merci à Loti Joe pour ce partage d’expérience et bonne continuation à elle dans la suite de sa carrière !

Dernière modification : 03/05/2018

Haut de page