Présentation des lettres de créance de Monsieur Robby Judes

Discours de Monsieur Robby Judes à l’occasion de la présentation de ses lettres de créance au Président de la République du Vanuatu le mercredi 21 novembre 2018

JPEG

Monsieur le Président de la République

Je suis très honoré de vous remettre les lettres de créance par lesquelles le Président de la République française, M. Emmanuel Macron, vous prie de m’accueillir comme ambassadeur de France au Vanuatu.
Je vous remercie infiniment de m’avoir permis d’obtenir aussi rapidement l’agrément et de pouvoir dès mon arrivée être ici devant vous pour la remise de mes lettres de créances.
Je me réjouis d’exercer ces nouvelles fonctions dans un pays avec lequel la France partage une histoire ancienne et entretient une relation d’amitié forte.
Comme vous le savez, la France est une puissance régionale attachée à développer des liens puissants avec ses voisins du Pacifique. Elle entend affirmer son engagement dans une région qui compte plus d’un demi-million de ses ressortissants, trois territoires (la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et la Polynésie française) et une partie considérable de sa zone économique exclusive. Cet engagement se manifeste par un réseau diplomatique étoffé, le plus important parmi les pays européens présents dans la région, avec six Ambassades (Canberra, Wellington, Port-Vila, Suva, Port-Moresby et Manille pour le suivi de la Micronésie). Notre ambassade à Port Vila est de loin la plus importante, en taille, de nos représentations diplomatiques dans les Etats insulaires de la région.

Notre présence dans le Pacifique se nourrit de liens historiques indéfectibles. La récente commémoration du centenaire du premier conflit mondial a souligné le prix du sang partagé par nos deux nations. Votre présence, Monsieur le Président au Forum de la paix à Paris, à l’invitation du Président de la République française témoigne de cette communauté de destin. A Port-Vila, nous avons, pour l’occasion, accueilli la frégate de surveillance le Vendémiaire et rappelé le sacrifice de nos soldats, Français et Néo-hébridais, en ce moment tragique de notre histoire.

La Francophonie au Vanuatu révèle aussi notre proximité culturelle. Seul pays francophone du Pacifique et membre de l’OIF, le Vanuatu, fort de ses 35% de francophones a accueilli pour la première fois le forum francophone du Pacifique en septembre 2018.
Le bilinguisme, pratiqué de manière dynamique dans votre pays est une richesse et nous entendons soutenir les efforts du Vanuatu pour faire perdurer cet atout si important pour votre jeunesse et qui constitue un pont entre les mondes francophone et anglophone.
C’est pourquoi la France accompagne le Vanuatu dans l’élaboration d’un partenariat notamment destiné à développer la coopération culturelle et universitaire. Depuis plusieurs années, nous avons en effet, d’un commun accord, concentré notre intervention dans le domaine de l’éducation et en faveur de la francophonie. Ceci se matérialise concrètement par un programme de bourses et un soutien à la création de la future Université nationale du Vanuatu, beau projet ambitieux, que nous entendons mener à bien dans les meilleurs délais.
Cette proximité culturelle est renforcée par des liens personnels, voire familiaux entre la France et le Vanuatu à travers la présence croisée d’environ 8000 Ni-Vanuatu en Nouvelle-Calédonie et 2000 Français au Vanuatu. Ces communautés s’investissent dans de nombreux domaines : associatif, culturel, économique etc. au bénéfice des deux territoires.
En matière économique, la communauté française est particulièrement dynamique, avec des entreprises présentes dans tous les secteurs d’activité. Ces liens seront amenés à se développer à l’avenir avec la Nouvelle-Calédonie, dont les acteurs économiques sont déterminés à investir la Région Pacifique et en premier lieu le Vanuatu.
Enfin, un sujet essentiel est particulièrement prégnant dans cette région du monde, à savoir la lutte contre le changement climatique et la préservation de l’environnement. Vous savez l’engagement de la France dans ce domaine suite aux accords de Paris. Nous nous réjouissons de l’engagement total du Vanuatu à nos côtés. A cet égard, le PR français a lancé récemment l’initiative biodiversité dans le Pacifique : un fonds associant l’AFD, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, doté d’une mise de départ de 21 MEUR pour des projets consacrés à la biodiversité dans la région, aura le Vanuatu comme destinataire.
La France est également aux côtés du Vanuatu par le biais des Forces de l’armée française stationnées en Nouvelle-Calédonie (FANC), qui apportent une assistance à la population en milieu rural à travers les opérations Castor (rénovations de dispensaires ou de salles de classes) et qui ont su, par leur action rapide et efficace au moment où le cyclone Pam frappait durement l’archipel en mars 2015, apporter toute la solidarité du Peuple français à la nation Vanuataise éprouvée.

Monsieur le Président,
Je ne saurais terminer mon propos sans une note toute personnelle pour vous assurer de l’engagement total du Français insulaire que je suis, si proche de vous, à la consolidation des relations entre nos deux pays.

Mi wantem talem se mi filim se mi stap finis olsem long home blong mi long Vanuatu.
Tankio tumas.
JPEG
JPEG
JPEG

Dernière modification : 22/11/2018

Haut de page