06.06.2011 - Restitution de l’expédition scientifique « Santo 2006 »

JPEG Lors de la cérémonie de restitution de « Santo 2006 », qui s’est déroulée le 6 Juin 2011 au Centre Culturel du Vanuatu, l’ouvrage répertoriant les résultats des recherches,The Natural History of Santo, a été remis officiellement au Ministre des Terres de la Géologie et des Mines, M. Steven Kalsakau, par Mr Gilles Bœuf, Président du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, par M. Gilles Fédière, Directeur de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) de Nouvelle-Calédonie, Délégué de l’IRD pour le Pacifique Sud, et par Mme Françoise Maylié, Ambassadrice de France au Vanuatu.

Coordonné par MM. Philippe Bouchet (Muséum national d’Histoire naturelle), Hervé Le Guyader (IRD) et Olivier Pascal (Pro-Natura International), co-directeurs de l’expédition Santo 2006, The Natural History of Santo est un éloge de la biodiversité de cette île du Pacifique.Comme le souligne le Premier ministre du Vanuatu dans la préface de l’ouvrage, celui-ci s’adresse autant aux acteurs locaux du développement et de l’éducation qu’aux naturalistes du monde entier. Plus d’une centaine d’exemplaires seront distribués dans les écoles du Vanuatu. JPEG

La restitution concernant « Santo 2006 » comprendra également une conférence-débat autour du film « le temps des découvertes », documentaire retraçant l’expédition scientifique, le mardi 7 Juin à 16h30 au Centre Culturel du Vanuatu, avec la participation de M. le Professeur Philippe Bouchet, Directeur de l’expédition, de Mme Claude Payri, Directrice scientifique pour l’IRD, et de chercheurs ayant participé à cette grande aventure scientifique.

Une cérémonie de restitution sera également tenue officiellement le mercredi 8 juin dans la Province de SANMA, à Luganville, et suivie de plusieurs évènements à Santo le 9 juin.

JPEGLes îles du Pacifique sont connues pour le très haut niveau d’endémisme et la grande vulnérabilité de leurs faunes et de leurs flores. L’île d’Espiritu Santo, la plus grande et la plus haute de l’archipel du Vanuatu, renferme un extraordinaire microcosme géographique et culturel, et révèle une occupation humaine qui remonte à 3 000 ans.

À l’initiative du Muséum national d’Histoire naturelle, de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) et de Pro-Natura International, en lien avec les autorités du Vanuatu, « Santo 2006 » avait mobilisé sur le terrain, d’août à décembre 2006, plus de 150 scientifiques, bénévoles et étudiants de 25 pays, et près de 100 personnels de soutien et accompagnateurs des médias et de l’enseignement. Le coût total de l’opération a dépassé les 2 M. Euros. JPEG

Tous les milieux, depuis les grands fonds marins au large de l’île jusqu’au sommet des montagnes ont été inventoriés. De 500 à 1000 espèces nouvelles ont été identifiées. L’état des lieux ainsi dressé en 2006 pourrait servir de référence pour le suivi à moyen et à long terme de l’évolution des faunes et flores des îles du Pacifique.

Les retombées scientifiques d’une expédition telle que « Santo 2006 » sont un travail de longue haleine. Les chercheurs continuent et continueront d’étudier la biodiversité de Santo pendant de nombreuses années, pour le progrès des connaissances, pour le développement durable et la conservation de ce patrimoine naturel unique./.


Restitution of the results of the Scientific Expedition "Santo 2006" to Vanuatu

At the ceremony for the restitution of the results of "Santo 2006", held in June 6th 2011 at the Vanuatu Cultural Centre, a book containing the results of the expedition, The Natural History of Santo, was officially presented to the Minister of Lands, M. Steven Kalsakau, by Mr. Gilles Boeuf, President of the National Museum of Natural History in Paris, by Mr. Gilles Fédière, Director of the Institute of Research in Development (IRD) of New Caledonia, Commissioner of IRD South Pacific, and Ms. Francoise Maylie, Ambassador of France in Vanuatu.
JPEG

Coordinated by MM. Philippe Bouchet (National Museum of Natural History), Hervé Le Guyader (IRD) and Olivier Pascal (Pro-Natura International), co-directors of the Santo 2006 expedition, The Natural History of Santo is tribute to biodiversity of the Pacific island. As noted by the Prime Minister of Vanuatu in the preface of the book, it is for both local development and education as naturalists worldwide. More than an hundred copies will be distributed in schools across Vanuatu.

Restitution for "Santo 2006" will also include a panel discussion about the film "The Age of Discovery" documentary on the scientific expedition, on Tuesday, June 7th at 16.30 pm at the Vanuatu Cultural Centre, with the participation of Professor Philippe Bouchet, Director of the expedition, Mrs. Claude Payri, Scientific Director for the IRD, and researchers who participated in this great scientific adventure.
JPEG

A ceremony will also be held on Wednesday, June 8th for the official restitution in the Province of SANMA, Luganville, and followed by several events in Santo on June 9th.

The Pacific Islands are known for the very high level of endemism and vulnerability of their fauna and flora. The island of Espiritu Santo, the largest and highest in the archipelago of Vanuatu, contains an extraordinary geographical and cultural microcosm, and reveals a human occupation dating back 3000 years.

At the initiative of the National Museum of Natural History, Institute of Development Research (IRD) and Pro-Natura International in connection with government of Vanuatu, "Santo 2006" mobilized over 150 scientists, on the field of August to December 2006, volunteers and students from 25 countries and nearly 100 support staff and accompanying media and education. The total cost of the operation exceeded 2 M. Euros.
JPEG

Biological material, from the seabed off the island to the mountain peaks was inventoried. 500 to 1000 new species have been identified. The inventory was compiled in 2006 and could serve as a baseline for monitoring medium-and long-term changes in flora and fauna of the Pacific Islands.

The follow up of a scientific expedition like “Santo 2006” is a long process. The researchers continue and will continue to study the biodiversity of Santo during numerous years, for the progress of the knowledge, for the sustainable development and the preservation of this unique natural heritage./.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page