06.07.2009 - Signature d’une convention de subvention du Fonds d’Études et de Renforcement des Capacités - FERC

M.Sela Molisa, Ministre des Finances de la République du Vanuatu, a signé, avec l’Agence Française de Développement (AFD), le 6 juillet, aux côtés de Mme Françoise Maylié, Ambassadrice de France au Vanuatu, une convention de financement d’un montant de 350.000 euros (51 millions de vatu), octroyée au Gouvernement du Vanuatu sous forme de subvention par l’AFD.

Ce Fonds d’Études et de Renforcement des Capacités (FERC) fait suite à une subvention similaire de 1 Million d’euros (140 millions de vatu) accordée par l’AFD en décembre 2007. Il s’inscrit dans la droite ligne du Document Cadre de Partenariat, signé en juin 2006 entre la France et le Vanuatu pour la période 2006-2010, qui a retenu deux secteurs de concentration de l’aide française au Vanuatu : l’éducation et l’agriculture.

Le financement accordé en 2007 étant à ce jour presque intégralement consommé, cette nouvelle enveloppe va permettre aux autorités Ni-Vanuatu de poursuivre en 2009 et 2010 les différentes actions menées avec l’appui des assistants techniques financés par la France et de finaliser la définition des politiques publiques sectorielles de l’éducation et de l’agriculture.

JPEG

Cette subvention fait suite à plusieurs concours financiers accordés par l’AFD à l’État du Vanuatu pour participer activement au développement du pays. Au cours des 6 dernières années, l’AFD a octroyé six concours financiers au Gouvernement Ni-Vanuatu pour un montant de plus de 13,250 millions d’euros (1,92 milliard de vatu) notamment dans les secteurs de la santé, des infrastructures, de l’éducation et de l’agriculture.

Au cours de l’année 2008, l’AFD a versé 6 millions d’euros (870 millions de vatu) au Vanuatu pour le financement du secteur de la santé (construction de l’école d’infirmières de Port Vila, réhabilitation et extension de l’hôpital de Luganville, Santo), financement d’un vaste programme de formation du personnel soignant) et des infrastructures (construction des aérodromes de Pentecôte et Ambae, étude du port de Tanna).

Dans le secteur de l’éducation, cette nouvelle subvention permettra d’appuyer le Ministère de l’Éducation dans la réforme du système éducatif, de façon concertée avec les autres bailleurs de fonds, en s’attachant plus particulièrement à l’introduction du bilinguisme dans les différentes filières d’enseignement. Elle permettra la poursuite de la mission de l’expert français mis à la disposition de ce ministère pour l’assister dans la préparation et le pilotage de cette réforme.

Dans le secteur agricole, ce fonds sera mobilisé pour appuyer la définition des orientations de la politique agricole et la restructuration des différents départements du ministère de l’Agriculture, de la Quarantaine, de la Forêt et des Pêches.

En outre, le FERC permettra de financer des études de projets et des expertises ponctuelles dans le cadre de la préparation des concours financiers ultérieurs de l’AFD.

Le FERC est un outil financier destiné à appuyer l’identification et la mise en œuvre des projets. Il se caractérise par sa souplesse, les fonds étant mobilisés sur simple accord des autorités et de l’AFD, et par sa réactivité en raison de la disponibilité immédiate des fonds.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page