Une délégation de l’ambassade de France présente dans les îles Banks

Une mission conjointe de l’ambassade de France et du patrouilleur de l’armée française « La Glorieuse » a eu lieu dans les îles Banks (TORBA), du 21 au 26 mars 2013, pour y entreprendre le suivi et la mise en œuvre d’une série de microprojets et y livrer une partie du matériel correspondant.

La délégation française emmenée par l’ambassadeur, M. Michel Djokovic, s’est d’abord rendue à Sola, sur l’île de Vanua-Lava, pour rencontrer les autorités de la province de Torba, dont M. Erick Shadrack, le Président, et M. Reynold Surmat, le Secrétaire Général. En outre, des visites de communautés villageoises ont été effectuées afin d’apprécier le résultat des microprojets réalisés ces dernières années, comme l’installation de citernes à eau à Nérégasal ou l’extension de l’antenne de la Croix Rouge à Sola.

Par ailleurs, La Glorieuse a pu décharger à Vanua-Lava du matériel qui permettra de mettre en œuvre de nouveaux microprojets, dont la construction d’un pont piétonnier pour traverser la rivière aux crocodiles. Les habitants des villages du Nord de l’île pourront ainsi se rendre plus facilement à Sola. De plus, au cours de cette mission dans le Nord de l’archipel, La Glorieuse a également pu livrer à Sola trois citernes à eau, d’une capacité de 1100 litres chacune, qui seront ensuite acheminées, en utilisant les moyens de transports locaux, sur l’île de Mota-Lava, au bénéfice des communautés villageoises de Panel, de Tanorosa et de Gwamala.

JPEGLe samedi 23 mars, l’Ambassadeur a offert un cocktail à bord de La Glorieuse auquel étaient notamment conviés des autorités politiques de la Province, des chefs coutumiers, des membres de la Croix Rouge et de l’organisation non gouvernementale « Save the Children ». À cette occasion, M. Michel Djokovic a rappelé l’attachement de la France à venir en aide aux populations isolées du Vanuatu, comme le sont celles de la région des Banks.

JPEGLa Glorieuse a ensuite conduit une délégation française de 14 personnes sur l’île d’Uréparapara, qui devait remettre un bateau à une communauté villageoise afin de faciliter les activités de pêche et le transport de ses habitants. L’Ambassade, qui avait déjà financé les moteurs, s’était engagée à y revenir pour livrer un bateau. Les communautés de l’île ont été enchantées de constater que cette promesse avait été honorée.

L’Ambassade de France tient à remercier les autorités politiques de la province de Torba pour avoir facilité l’organisation et le déroulement de cette mission.

Pour information, l’ambassade de France finance un programme de microprojets destinés à venir en aide aux populations isolées du Vanuatu, notamment en agissant sur les domaines de l’accès à l’eau potable, à l’éducation, à la santé et sur l’amélioration des conditions de vie en général. JPEG

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page