Valorisation des collections iconographiques et audiovisuelles du Centre Culturel du Vanuatu

JPEGLe 3 mai 2012, l’Ambassadeur de France, M. Michel Djokovic, et le Directeur du Centre National Culturel du Vanuatu, M. Marcellin Abong, ont signé une convention de financement du Fonds Pacifique relative à la deuxième phase du projet de numérisation et de valorisation des fonds iconographiques et audiovisuels du Centre Culturel du Vanuatu (VKS), qui consiste à restaurer, classer, archiver et préserver les collections du musée, contribuant ainsi à la conservation des richesses culturelles au Vanuatu.

JPEGLa première phase de ce projet qui avait reçu une subvention de 38.000 €, soit 4,7 millions de vatus, avait permis de prendre en charge l’achat de matériel afin de procéder à la numérisation, le recrutement d’un responsable de projet, ainsi que des actions de formation afin de doter le personnel des compétences nécessaires au déroulement du projet. Ces formations ont eu lieu en France à la fin de l’année 2011 à l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) et au Centre de Recherche et de Documentation sur l’Océanie à Marseille (CREDOC).

La deuxième phase de financement, qui prévoit la poursuite de la numérisation à travers l’achat de matériel complémentaire ainsi que le financement du coordinateur du projet, bénéficie d’une subvention de 30.000 €, soit 3,6 millions de vatus.

Ce projet permet au VKS de consolider l’ensemble de ses collections audiovisuelles, qui sont très précieuses pour la mémoire du peuple du Vanuatu et qui comptent parmi les plus riches collections du Pacifique.

JPEGCet engagement reflète aussi les liens de coopération des institutions françaises dans le domaine de la culture et leur volonté de soutenir le musée national dans sa mission de préserver et promouvoir l’héritage culturel du Vanuatu.

Ainsi, l’Ambassade de France soutient-elle depuis de nombreuses années les actions du VKS, qu’il s’agisse d’organiser les Assises des Arts Premiers d’Océanie, de traduire en français le premier manuel d’Histoire du Vanuatu, de faire participer des jeunes réalisateurs vanuatais au Festival du cinéma des pays du Pacifique Sud à Rochefort, ou encore de participer à l’exposition Lapita au Musée du Quai Branly à Paris. Cette coopération, qui contribue pleinement au rayonnement de la culture du Vanuatu tant sur la scène nationale, qu’internationale, reflète également les liens d’amitié entre nos deux pays.

Au cours de la cérémonie, le Directeur du VKS a tenu à rappeler que le soutien de la France s’inscrit dans une dynamique plus globale visant à offrir aux générations futures les structures adéquates afin de leur permettre de disposer de ressources documentaires, culturelles et scientifiques. Cette démarche en faveur de l’avenir du Centre Culturel a également pour objet de susciter de nouvelles vocations et de promouvoir la recherche scientifique.

Dernière modification : 25/08/2014

Haut de page